Le Japon est un pays où il fait bon de vivre

décembre 16, 2012 12 Comments »

Vivre au Japon, pourquoi pas ?

Lorsque je me suis rendu au Japon cet été, je me suis vite rendu compte que le Japon était un pays dans lequel il était plutôt bon de vivre (même s’il est classé dans le Top 20 par l’OCDE), et cela, pour 3 bonnes raisons :

  1. La sécurité : De jour comme de nuit, je crois que c’est l’un pays les plus populaires pour se sentir et être en sécurité.
  2. Le mode de vie : Que ce soit au niveau de la nourriture, la culture, l’hygiène ou encore le patrimoine culturel.
  3. À visiter : Le Japon regorge d’endroits à visiter et de villes à découvrir.
vivre-au-japon

vivre-au-japon

Je ne parlerais pas ici du travail comme le rapport travail — vie sociale qui rentre dans un rapport plutôt compliqué pour les Japonais, mais pour les étrangers, le rapport vie-travail est lui plutôt bon.

Vous retrouverez dans un futur article plus de détails sur les lieux à visiter au Japon.

Pour les autres qui veulent lire un article sur d’autres pays d’Asie, lisez mon dernier article : https://www.envie-voyage.com/ou-partir-en-asie-en-janvier-vietnam-thailande-et-birmanie

Le Japon est un pays qui valorise les matières premières

Ce qui m’a beaucoup marqué au Japon, c’est la valorisation des matières premières et l’hygiène de la ville.

En effet le Japon regorge de distributeurs situés un peu partout en ville, principalement de boisson et de nourriture, ceux-ci se sont développés à une grande vitesse à tel point qu’on en retrouve à quasiment toute les 2 minutes de marches.

Malgré cette installation massive dans la ville de Tokyo par exemple, on retrouve une ville propre où les canettes et bouteilles en verres ou en plastiques sont triées.

tri-selectif-recyclage-japon

tri-selectif-recyclage-japon (Photo du site kanpai.fr)

En effet, les bouteilles sont fabriquées en monocouche pulvérisé au carbone, cette technique japonaise permet d’obtenir, sur une monocouche en PET (plastique de type polyester saturé) une facilité à recycler le plastique.

Même si j’ai pu constater le peu de poubelles qu’il y avait au Japon du fait que le ramassage des ordures est payant, on retrouve assez souvent des rues propres et des poubelles dans les grands lieux publics ou le tri des déchets est possible.

Tout cela m’a donc fait réaliser qu’il était important de ne pas jeter par terre les objets et produits dont on aurait déjà fait la consommation et que si tout le monde y contribué, on pourrait en faire autant que les Japonais et avoir une ville propre.

Le Japon et la France sont des pays ou la valorisation des matières premières est très présente et je suis heureux de savoir cela.

Nos déchets sont des ressources, créons de la richesse avec nos déchets.

Leave A Response